Au soleil

… pendant qu’il brille, encore un peu…

Un défi du Coffee Scrap: il fallait une touche de matière naturelle: la ficelle; un accessoire estival: la tong; un livre ou du texte: la page de livre déchiré et enfin, de la végétation: les fleurs, la feuille…

Voili, voilà.

Carte pour mon amoureux

Eh bien oui, puisque j’ai un amoureux – le même depuis longtemps, longtemps… plus de la moitié de ma vie! – je lui écris de temps en temps de petites cartes pour lui rappeler que je l’aime…

Celle-ci a été découpée avec la craft-robo… Je n’aurais pas eu cette patience !

Voili, voilà.

Jeu de l’été chez Com.16 – Défi n°4

Le défi proposé par Australe cette semaine consistait à s’initier à l’iris-folding… Technique qui m’avait toujours un peu effrayée car elle paraît vraiment compliquée.

Australe a préparé un excellent pas-à-pas, si bien que même moi, j’ai réussi le défi! Ce n’est pas tout à fait facile, mais pas si difficile que je craignais. J’ajouterai à ce pas à pas qu’il faut vraiment utiliser du ruban collant et ne pas essayer de consolider avec de la colle: ça ne fonctionne pas…

J’ai trouvé ici un très joli modèle qui m’a plu (il y a plein d’autres modèles) … et je me suis lancée avec les jolis papiers César06 et Anna23 (reçu pour faire ce projet-là), disponibles dans la boutique Com.16.  Je n’ai pas réfléchi à mon manque d’encre bleue avant de commander César06!!!

Voili, voilà…

Jeu de l’été chez Com.16 – Défi n°3

Pour ce nouveau défi, il s’agissait d’imprimer sur du papier texturé.

J’ai choisi un papier chamois clair (je n’avais plus de blanc) texturé canvas.

J’ai choisi le joli papier Jean10, disponible dans la boutique Com.16. Le manque d’encre bleue de mon imprimante donne un rendu qui n’est vraiment pas celui que j’attendais. J’ai d’abord été déçue, mais une fois ma carte montée, je suis très contente… Vous pouvez aller voir le « vrai » motif tel que Com.16 l’a conçu…

Voili, voilà… ce troisième défi avec un peu de retard (j’étais en vacances quelques jours) et… je m’en vais voir le 4e défi, proposé dès aujourd’hui.

Sur les toits

C’est le thème de la semaine que j’ai emmené en vacances…

Voici donc le résultat:

Et j’envoie une carte à celui ou celle qui devine dans quelle ville cette photo a été prise: un indice, ce n’est ni dans le pays où je vis, ni dans celui où j’ai grandi…

Voili, voilà.

 

Profil

Un profil de fin d’après-midi, juste avant que le soleil ne disparaisse derrière les montagnes, et qu’il filtre à travers les persiennes.

Voilà qui m’a permis de combler mon grand, grand, immense retard dans ce projet photo.

Je vous invite à regarder les dernières photos:

Certaines photos étaient déjà dans mon appareil, et d’autres attendaient simplement d’être imaginées! Chaque fois que je prends du retard, je me laisse dépasser… et quand je rattrape, je me dis que dorénavant, je vais me tenir à jour… mais je n’y arrive pas!

Si vous êtes abonné, vous avez déjà reçu toutes ces notifications ces derniers jours.

Je vous rappelle qu’en cliquant sur l’étiquette, vous arrivez au récapitulatif de toutes les photos du thème chez Carole.

Merci de votre passage par ici. Bel été à vous.

Voili, voilà.

Dentifrice maison

Cela faisait quelque temps que je n’appréciais plus mon dentifrice : emballage, composants, arômes artificiels…

J’ai donc décidé de faire le mien.

J’ai testé quelques recettes trouvées sur la toile… Plusieurs ne m’ont pas convenu, particulièrement ceux en poudre, mais… j’ai mélangé plusieurs recettes pour créer la mienne.

Vous aurez besoin de peu d’ingrédients :

  • argile blanche en poudre
  • eau
  • sel fin
  • huile essentielle de menthe, de thym, de citron…

Il vous faudra aussi :

  • un verre à couvercle : il faut éviter les couvercles métalliques qui rouillent rapidement (j’ai acheté un verre de pâte à tartiner bien connue que je n’aime pas du tout à cause de l’huile de palme juste et uniquement pour récupérer le contenant : son couvercle est juste parfait)
  • une baguette pour mélanger (type baguette pour manger chinois asiatique)

Je remplis aux 3/4 mon verre à couvercle d’argile en poudre. Puis j’ajoute 4 gouttes d’huile essentielle de menthe et 2 gouttes d’huile essentielle de thym (pour désinfecter, car j’ai un abcès qui ne veut plus me quitter) ou 4 gouttes d’huile essentielle de citron (j’aime bien le goût un peu frais… mais on ne retrouve pas le vrai citron, l’huile essentielle étant faite à base d’écorce). J’ajoute encore 4 pincées de sel fin, je mélange bien le tout. Ensuite, je fais couler un peu d’eau (peut-être l’équivalent de 2 cuillers à soupe) et je mélange. Le volume va beaucoup diminuer. Ensuite, j’ajoute encore un peu d’eau pour avoir une pâte qui ressemble à de la moutarde (pour la consistance, donc, pas pour le goût!!!) Si je mets trop d’eau, j’ajoute de l’argile, et si je mets alors trop d’argile, j’ajoute de l’eau… Bref, je patouille !!!

Le jour-même, les huiles sont un peu fortes, mais elles s’éventent vite et dès le lendemain, le dentifrice est juste parfait… J’utilise l’équivalent d’un petit pois, mon mari un peu plus…

Au début, j’ai utilisé du bicarbonate de soude alimentaire à la place du sel (l’un et l’autre sont des abrasifs légers) mais quand j’ai vu que je pouvais utiliser du sel, j’ai préféré pour une raison très simple : j’en ai toujours en réserve!

Voili, voilà.

L’Ordre divin

Celles et ceux qui me connaissent savent que je ne raffole pas du cinéma…

Mais je tenais à voir ce film:

Il semble qu’il sortira en France sous le titre « Les Conquérantes » à la fin de cette année 2017.

L’histoire se passe en 1971 dans un petit village de Suisse. Nora vit la vie classique des femmes de son époque : mariée à Hans, deux enfants, femme au foyer dévouée. Son mari travaille dans la menuiserie du village… Rien ne semble devoir troubler cet ordre établi. Cependant, un événement inattendu la mettra en contact avec des militantes pour le droit de vote des femmes, cause pour laquelle elle va s’investir.
Lors d’un discours public, elle explique que l’Iran, l’Afghanistan ou l’Azerbaïdjan ont déjà accordé le droit de vote aux femmes. (C’est étrange car aujourd’hui, ces pays nous paraissent socialement à la traîne…) Ce à quoi quelqu’un lui rétorque le leitmotiv en vogue à cette époque: le droit de vote, les Suissesses n’en veulent pas… Mais leur avait-on vraiment laissé le choix??

Voyez ici la bande annonce (en suisse-allemand sous-titré français):

J’ai été très émue par ce film, et il m’interroge profondément: les mentalités ont-elles vraiment changé?
Les lois, oui, le regard des autres, un peu: on n’est plus étonnés aujourd’hui de voir une femme travailler ou porter des jeans.
Mais sur le fond? Les femmes, ici et ailleurs, ont toujours un salaire inférieur à celui des hommes, même si ce n’est pas légal. Elles occupent des fonctions subalternes, et les postes les moins bien payés, les plus précaires sont majoritairement occupés par des femmes. La politique évolue, mais lentement: à ce jour, la France n’a eu qu’une seule première ministre, Edith Cresson, et jamais de présidente…

Bref, sans être politique, ce film montre la difficulté que les femmes ont eue à obtenir ce droit… et me donne d’autant plus envie de l’exercer lorsque j’en ai l’occasion!

Voili, voilà.

Jeu de l’été chez Com.16 – Défi n°2

Voilà la suite du jeu de l’été chez Com.16.

Pour cette fois, il s’agissait d’utiliser les différentes tailles d’impression du papier. C’est un gros avantage du papier imprimable: on peut varier la taille des motifs, et c’est vraiment chouette.

Pour cette invitation à l’anniversaire de Mlle n°2, j’ai choisi le papier Sandra22, disponible dans la boutique Com.16.

Allez-voir ce qu’ont imaginé les autres autour de la variation de la taille d’impression! Il vous suffit de cliquer sur le macaron du jeu.

Voili, voilà.