Abigaëlle

Abigaëlle, comme toutes les petites filles, sauf Barbara, aime porter du rose.

Elle a 7 ans, elle aime sa famille et ses amis, elle joue, elle saute à la corde… il semble que c’est une petite fille heureuse.

Mais Abigaëlle a un grand secret dont elle n’a jamais parlé à personne. C’est un secret qui est lourd pour son cœur de petite fille. Elle a un grand projet, aussi.

Chaque fois que Maman la gronde, elle élabore un peu plus son projet.
Chaque fois que Papa n’est pas disponible pour faire ce qu’elle aimerait, elle élabore un peu plus son projet.
Chaque fois que Jill, sa gentille maîtresse, lui donne un mauvais point, elle élabore un peu plus son projet.
Chaque fois qu’elle se dispute avec son frère Achille, elle élabore un peu plus son projet.

Et chaque fois qu’elle pense à son lourd secret, cela lui donne l’envie de réaliser plus vite son projet.

Son lourd secret, dont il ne faut parler à personne, c’est qu’elle a été adoptée. Personne ne veut le lui dire, simplement, elle l’a deviné un jour où elle était chez son parrain. Sa maman l’appelle Ma chérie, Mon coeur, Mon poussin, Mon lapin, et autres sobriquets qui disent tout son amour pour elle. Son papa, lui, l’appelle Fille, ou Ma petite Abigaëlle, ou Mon sucre (!). Son frère, lui, l’appelle, selon son humeur, et son humour, Truc Muche, ou Monstresse…
Mais son parrain, depuis toujours, lui, il l’appelle uniquement Princesse Abigaëlle. C’est ainsi qu’elle a compris qu’elle était une princesse d’un royaume lointain, enlevée à ses vrais parents pour empêcher une méchante fée de l’atteindre, certainement ! Alors, son grand projet, c’est de partir, avec son parrain, reconquérir son royaume. Mais vous comprenez bien qu’elle ne veut pas effrayer Maman qui aurait trop peur, ou fâcher Papa qui serait vexé de ne pas avoir été choisi comme chevalier ! Donc elle se tait et garde son secret…

Mais quand elle sera grande, c’est sûr, elle ira ! Il faudra quand même qu’un jour, elle se jette à l’eau et demande à son parrain où est ce royaume dont lui seul sait qu’elle est princesse !!! Elle scrute chaque fois qu’elle peut les carte du monde qui lui tombent sous les yeux !

Merci à Jill Bill d’accueillir la petite princesse rêveuse et pleine d’imagination qui s’est glissée dans la cour de récré ! Et un petit clin d’oeil à Princesse Aby dont le nom d’artiste m’a donné le point de départ pour cette nouvelle.

11 réflexions au sujet de « Abigaëlle »

  1. Bonsoir élève Gwendoline… Les enfants adoptés, qu’on leur disent ou qu’ils devinent, aiment un jour connaître leurs vraies racines… Abigaëlle se fait-elle tout un cinéma, c’est possible, en cause son parrain qui la nomme princesse… les enfants sont vite partis dans un imaginaire débordant, quoi qu’il en soit je lui souhaite la bienvenue à la cour de récré 😉 MERCI à toi, bises de m’dame JB

    • Ici, l’adoption est imaginaire, Abigaëlle vit chez ses vrais parents et n’est pas une princesse cachée comme Aurore dans la Belle au Bois dormant.

      Mais certainement, un jour ou l’autre, tu rencontrera dans ta cour de récré un enfant dont les parents ne sont pas les géniteurs.

  2. J’adore me laisser porter par tes petites histoires si bien rédigées. Un petit bonheur de lecture, merci beaucoup.
    Je vais partir travailler un peu rêveuse grâce à ce petit conte matinal…
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.