Au commencement

Voilà le premier thème choisi par la Fille de la Sardine, qui prend la suite de Cathy de Vivre la Photo pour organiser le projet 52 qu’elle a baptisé Projet Photo renouvelable (PPR).

Bien sûr que la petite fille bercée par la théologie que je suis ne pouvait voir un pareil thème sans penser à la Bible, qui commence justement par ces mots (une fois que vous avez passé les 12 pages de préfaces, les notes de l’éditeur, le sommaire, la table des abréviations, les remerciements du traducteur, les blablablas des uns et des autres). J’ai voulu partager avec vous une traduction moins connue que les autres, mais dont je trouve la démarche très intéressante. Il s’agit de la nouvelle traduction Bayard ; chaque livre a été confiée à un exégète et un écrivain, pour mieux rendre les aspérités des textes bibliques, qui deviennent plus lisses sous la plume d’un seul traducteur. En plus de la démarche, j’aime la mise en page et l’objet lui-même. C’est la dernière Bible à avoir rejoint ma collection.

Cependant, j’ai vu aussi l’appel du pied de la Fille de la Sardine pour parler de ce début d’année. J’ai conjugué les deux idées et mis en arrière plan une page de mon agenda…

Commencement

Vous remarquez. bien sûr, que les mots « Au commencement » ne figurent pas ici, remplacés par « Premiers ». Ce que j’aime dans cette traduction est qu’elle permet une relecture des textes que l’on sait par coeur à force de les avoir trop lus, trop entendus, et dont on ne perçoit plus toujours le sens profond (pour autant qu’on les ait perçus un jour !!!)

Ceci dit, la Bible que j’aime étudier reste la TOB, héritage de ma grand-mère certainement…

Voili, voilà, vous en savez une bribe de plus à mon sujet.

4 réflexions au sujet de « Au commencement »

  1. Ping : Fin | Le bourgeon créatif

Répondre à LaFilleDeLaSardine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.