Des calories pour la Vie

Aujourd’hui, je vous présente une association de lutte active contre la faim. Il s’agit de l’association Des Calories pour la Vie.

Le constat est simple: ici, nous mangeons trop… et ailleurs, des gens meurent de faim.

Renaud le chantait déjà en 1991 dans Marchand de cailloux:

Pourquoi des mômes crèvent de faim,
Pendant qu’on étouffe
D’vant nos télés, comme des crétins
Sous des tonnes de bouffe

Alors, on peut décider de renoncer à une partie de ces calories et de verser l’économie ainsi réalisée à des œuvres qui luttent contre la faim. Ce n’est pas beaucoup ; c’est l’histoire du colibri, de Pierre Rhabi ou celle de l’étoile de mer, c’est déjà quelque chose. L’idée qui sous-tend l’action est de ne pas peser sur les budgets des jeûneurs tout en leur permettant d’agir à leur échelle.

Il s’agit de ne sauter un repas dans la semaine et de verser l’argent ainsi économisé à un projet humanitaire de lutte contre la faim, quel qu’il soit (Des calories pour la Vie n’encaisse rien). Marc Subilia qui a fondé cette association est pasteur, mais il n’y a rien de confessionnel dans ce qu’il dit. Il n’y a pas besoin de se réclamer de Bouddha ou de Jésus pour être révolté par la faim dans le monde.

Pour ma part, je pratique le jeûne un jour par semaine (toujours le même) depuis de nombreuses années. J’essaie aussi, ce jour-là, de ne rien dépenser, car ma première impulsion était de réfléchir à la consommation. C’est par le jeûne que j’ai été amenée à réfléchir à l’écologie. Comment et pourquoi est-ce que je dépense mon argent? Pourrais-je m’en passer? étaient les questions de base de ma réflexion.

Loin d’un ascétisme triste et rigoureux (rien ne vous permettrait de voir que je jeûne ce jour-là… sauf si vous me proposiez de la nourriture), je trouve que le jeûne me facilite la vie et me structure. Et si par hasard, il y a un anniversaire, une fête, un apéro le jour choisi, eh bien, je ne m’en formalise pas et profite de l’événement. Le lendemain, ou un autre jour de la semaine, je « rattrape » ce jour… Et s’il n’y a pas de rattrapage, ce n’est pas très grave!

Cela me libère du temps pour faire autre chose: on ne se rend pas compte le temps qu’occupe la nourriture dans notre vie, entre y réfléchir, l’acheter, la cuisiner, la consommer… Je « partage » quand même les repas de la famille en me mettant à table avec eux. La plupart du temps, cette journée-là est la plus dense de ma semaine, bien que j’aille souvent me coucher plus tôt!

Ma faim est aussi mieux régulée avec ces pauses hebdomadaires. Le fait de sentir quand j’ai faim me permet de moins m’empiffrer à certains moments… Je n’ai pas perdu de poids (dommage, mais ce n’était pas le but…), je ne fais pas de syncopes, je suis en bonne santé, et le jeûne ne m’empêche pas d’enseigner (debout toute la journée), de faire du vélo, de me balader… De vivre, quoi!

Je fais aussi un jeûne d’une semaine dans le cadre de la campagne de Carême. Le plus drôle que j’aie fait a été d’accompagner des collègues au restaurant tout en jeûnant. Les autres passent la commande, puis la serveuse se tourne vers moi:
Moi: Je suis dans une période de jeûne et j’aimerais juste une verveine.
La serveuse: Une verveine, d’accord, et à manger?
Moi: …
Eclat de rire des collègues!

Il y a encore quelques années, les gens regardaient le jeûne vraiment de travers… C’est moins le cas aujourd’hui, même si on me prend toujours pour une illuminée quand j’en parle!

Essayer une fois ou l’autre de sauter un seul repas dans la journée vous fera toucher du doigt la réalité de cette pratique… et peut-être rejoindre 

Voili, voilà, désolée pour ce message un peu long!

Insolite/Incroyable

Thème choisi par Carole pour cette 32e semaine.

Pour ma part, j’ai choisi cette photo prise de printemps à Bose (Italie).

Une porte très étroite mais cadenassée empêche l’accès à une espèce de couloir à ciel ouvert (dont la largeur ne doit pas excéder 75 centimètres!) et au fond duquel… vous avez l’interdiction de stationner, comme vous pouvez le constater!

Cette photo n’est pas sans m’évoquer l’interdiction de stationner prise à Vallorbe en 2009!

Voili, voilà. Les autres insolites sont chez Carole.

Travail d’éthique – bis

Il y a quelque temps, je vous avais montré une page et j’avais sollicité votre avis quant à l’intégrer au travail d’éthique que je devais rendre. Je ne savais pas trop qu’en faire réellement; j’avais mis en parallèle différentes traductions du verset biblique sur lequel je basais mon travail. J’ai intitulé ce devoir « A l’heure de la surpopulation mondiale, comment entendre l’appel de la Genèse « Croissez, multipliez » (Genèse 1, verset 28) »

Après avoir tergiversé, j’ai détruit cette page, et je m’en suis inspirée pour faire la page de garde de mon travail, comprenant le titre et toutes indications utiles… et bien sûr que je me suis loupée sur la reliure, j’ai donc ajouté une bande à gauche pour cacher la misère de ma perforation loupée, mais je n’ai pas re-numérisé après…

Bourgeon créatif_défi page_octobre 2015_Coffee Scrap

Si quelqu’un est intéressé à le lire, mon texte est à disposition sur simple demande.

Mon travail a été accepté par mon prof, qui m’a fait quelques remarques fort intéressantes, me signalant des pistes que je n’avais pas explorées, et de tels compliments que j’ai rougi jusqu’aux oreilles! Cela valait la peine de m’investir autant pour ce résultat.

Voili, voilà, je voulais partager cette bonne nouvelle avec vous.

Travail d’éthique

Je suis en train de préparer mon travail d’éthique (ce qui explique ma désertion ici et ailleurs), dont le sujet est: « A l’heure de la surpopulation mondiale, comment entendre l’appel de la Genèse « Croissez, multipliez » (Genèse 1, v. 28) » Croyez-moi, je peine…

J’avais besoin de me détendre un peu et j’ai fait cette page sur ce sujet:

Bourgeon créatif_Bible-art_Genèse 1, 28_Croissez, multipliez_surpopulation mondiale

Elle me plaît beaucoup, maintenant, j’hésite à la mettre en couverture du travail que je vais rendre… Je ne sais pas si cela jouera en ma faveur ou donnera l’impression qu’au lieu de réfléchir sérieusement au sujet, j’ai bricolé à mon bureau… Qu’en pensez-vous?

Enfin, je vous avoue qu’avant de trancher cette question, il faut que j’écrive ce travail d’éthique!!!!!!

Et je me rends compte en postant mon image ici que j’ai fait une découpe à l’envers… Je vais donc corriger cela avant de rendre mon travail, si je décide de le rendre avec la page… et même si je décide de garder la page, parce que ça fait bizarre de voir le monde ainsi… c’est le monde à l’envers! Je ne comprends pas que je ne m’en sois pas aperçu avant de coller!!!

Voili, voilà.

Excursion du jour

Ce matin, nous nous sommes mis en route avec les enfants… Train, bus, autre bus, une bonne heure et demi plus tard… nous voilà à Siviez (dont je ne connaissais pas le nom avant de savoir ce qui se cachait là-haut.)

Bourgeon créatif sentier pieds nus Siviez_2

Là haut, au coeur des montagnes, dans un univers digne d’Heidi, nous nous sommes promenés sur le sentier pieds-nus.

Nous avons bien apprécié ce petit parcours, qui fait environ 2 kilomètres, et qu’on parcourt pieds nus, le long de la Printse.

Bourgeon créatif sentier pieds nus Siviez

Voili, voilà.

 

Appel à DT

Un petit message nocturne pour partager avec vous une découverte que j’ai faite la nuit dernière sur la toile:

Appel à DT

Le Scrap-Café est à la recherche de macarons !

Le Scrap-Café est à la recherche de plusieurs créatives. Si vous êtes pleine d’idées et motivée. Si vous aimez partager votre passion et que vous souhaitez rejoindre une équipe sympa, alors cet appel est pour vous!

Votre mission en tant que membre de la DT serait de :

–          Promouvoir la boutique en insérant le logo et le lien du Scrap-Café sur votre blog et les réseaux sociaux

–          Publier au moins 2 cartes, 2 pages et 1 réalisation tous les 2 mois avec le kit du mois du Scrap-Café sur votre blog, page FB… et sur le blog du Scrap-Café en mentionnant le matériel utilisé et en mettant un lien qui redirige sur le site de la boutique.

–          réaliser des fiches techniques/tutos (à raison d’une tous les 4 ou 5 mois environ)

–          proposer des challenges sur le blog (environ 1 tous les 4 à 5 mois) et délibérer

–          participer à la vie de l’équipe. Chacun, chacune à une vie en dehors du Scrap, c’est pourquoi on ne vous demande pas d’être disponible 24h/24 et 7/7 jours, mais si vous nous rejoignez, sachez qu’on est une équipe avant tout et qu’on aime discuter, échanger. 

Pour participer, il vous faudra : 

  • Ne pas faire partie d’une autre DT de magasin de scrapbooking.
  • Que les réalisations que vous nous proposerez soient inédites, de votre propre création et nous vous demandons de ne pas les proposez à d’autres magasins. Par contre, vous serez libres de les publier sur d’autres forums ou blogs n’appartenant pas à des magasins… en citant le nom du Scrap-Café et en mettant un lien.
  • Avoir un blog actif et/ou être présent sur les réseaux sociaux.
  • Partager ce message dans son intégralité sur votre blog et page facebook (avec un lien vers le blog de la boutique). Envoyez-moi le lien de votre partage. 
  • Envoyer les photos d’une page et d’une carte que vous avez réalisées pour l’occasion et d’un mini ou projet home déco qui peuvent être plus anciens. Pensez à renommer vos photos à votre nom ou pseudo.
  • 1 petite présentation de vous-même, de vos débuts, de votre style, de vos produits de prédilection, des forums que vous fréquentez et du pourquoi vous souhaitez intégrer notre équipe ainsi que l’adresse de votre blog, pinterest, page facebook….

Délai de réception des dossiers : le 24 mai 2015 à minuit.

Les candidatures sont à envoyer à l’adresse info@scrap-cafe.ch en précisant « Appel à DT » dans la partie objet de votre mail.

Les résultats seront communiqués entre le 14 et le 20 juin 2015

Nous accuserons réception de chaque participation, alors si vous n’en recevez pas, n’hésitez pas à nous recontacter. Nous restons à votre disposition pour toute question à l’adresse info@scrap-cafe.ch

Nous nous réjouissons de découvrir vos créations !

A bientôt.

Nadia et toute l’équipe du Scrap-Café

Oui, oui, j’ai bien vu que le délai était passé, mais qui ne tente rien n’a rien…

Pour cet appel, j’ai proposé une page sur Séraphine (merci Ana-Maria pour les fleurs), avec une photo travaillée sous GIMP et un cadre conçu avec mon logiciel… de traitement de textes!!!

Bourgeon créatif_Page

J’ai proposé aussi une boîte qui contient des cartes pour chaque saison (tampons Toga):

Bourgeon créatif_Cartes des 4 saisons1

Bourgeon créatif_Cartes des 4 saisons2

Bourgeon créatif_Cartes des 4 saisons3

Enfin, j’ai réalisé un petit cadre, avec du papier Hot of the Press donné par Isabelle il y a des années (peut-être 8 ou 9 ans que cette feuille m’a suivie dans mes déménagements!). La base est l’emballage d’une plaque de chocolat russe que j’avais gardé précieusement.

Bourgeon créatif_Cadre au chocolat

Voili, voilà, j’espère avoir la chance d’intégrer l’équipe des macarons, bien que je me fasse peu d’illusions.

Hêtre ou ne pas hêtre

Une ballade en forêt, il y a quelques semaines, avant la pluie, m’a permis une grande série de photos dans la hêtraie près de chez nous.

Voici, vous n’allez pas le croire, une sélection de photos. Parce que si j’avais tout mis, vous vous endormiriez sur l’article !!! Je suis allée plusieurs fois dans cette forêt, regrettant chaque fois de ne pas avoir mon appareil-photo. Alors forcément que le jour où j’ai pensé à l’emporter, je me suis fait plaisir ! J’ai aussi photographié mes filles à cette occasion.

Tout d’abord, quelques bourgeons de feuilles et jeunes feuilles.

R_Bourgeon de feuilles

R_Feuilles

R_Jeunes feuilles

R_Bourgeon de feuilles3

R_Hêtre à poil2

R_Les jumelles

R_Feuilles naissantes

R_Feuilles et faines

Sur celle-ci, et sur d’autres, on voit bien les poils qui caractérisent les feuilles de hêtre. D’où le moyen mnémotechnique de le différencier du charme, qui a les feuilles dentées: « hêtre à poil, charme à dents – Etre à poil charme Adam ».

R_Petites feuilles

Le tronc, avec son écorce, que je trouve vraiment très belle.

R_Ecorce et feuilles

R_Hêtre à poil

R_Feuilles et tronc

Une pouponnière ! Dire que dans 30 ans, ces arbres seront énormes, si Dieu leur prête vie !

R_Hétraie en devenir

R_bébé hêtre

Une vue de la hêtraie, avec un rayon de soleil.

R_Hétraie2

Ici, il y avait un arbre fourchu, puis une graine est tombée dans la fourche, où elle a germé, ce qui a donné le troisième tronc.

R_Triple hêtre

Là, une graine est tombée dans un trou à la base de l’arbre. Le gros arbre a engainé le plus petit, dans une symbiose parfaite qui permet leur croissance à tous les deux.

R_Symbiose

Ici, c’est un mystère. Un large bout d’écorce s’est détaché, mais il est resté accroché par le haut. L’arbre semble aller bien, la blessure est vieille. Je me demande bien ce qui a pu se passer et n’arrive à échafauder aucune hypothèse… Si vous avez des idées…

R_Ecorce blessée2

R_Ecorce blessée

Ici, enfin, le hêtre en fleurs. Ma position n’était pas excellente, je n’ai pas pu faire une photo aussi belle que je l’avais fait il y a plusieurs années.

R_Fleurs

Voili, voilà, j’espère que vous avez aimé la balade. J’ai pris d’autres photos d’autres plantes que je partagerai avec vous bientôt.

Pétition pour le climat

 

Partout sur la planète, le changement climatique a déjà fait d’innombrables victimes et déclenché des dommages à l’environnement incommensurables. Une situation qui touche tout particulièrement les pays les plus pauvres, alors que ce sont justement eux qui y ont le moins contribué. Pour la Suisse, un des pays les plus riches, le moment est venu d’enfin montrer l’exemple.

Faisons de Doris Leuthard la sainte patronne du climat. Signez la pétition à notre ministre de l’environnement pour lui demander de s’engager en faveur d’une politique climatique équitable: www.alliance-climatique.ch

Personnellement, j’ai signé. Et puis, je m’efforce aussi de ne pas émettre plus de CO2 que nécessaire… J’essaie…

Voili, voilà, je vous souhaite une belle journée.

Bose

Il y a quelques semaines, je suis partie un samedimanche à Bose avec mon Eglise.

J?ai adoré ce monastère niché en pleine campagne, j’ai adoré respirer pour moi. J’ai partagé ma chambre avec une amie très chère et c’était vraiment un temps hors du temps, juste ce dont j’avais besoin à ce moment-là.

Ne pouvant partager avec vous la sérénité des offices (il faut y être !!!), je vous poste quelques photos…

Une amande sur l’arbre… Il m’évoque mon plus vieux souvenir : en visite chez ma tante, j’ai vu pour la première fois des amandes fraîches, avec leur peau. Ma tante nous a quittés en juillet 1981, j’avais donc 2 ans et demi, et je sais que je n’ai pas de souvenir antérieur à celui-ci, que je peux tristement dater…
SONY DSC

Un tortillon de potiron, dans le potager que les frères et les sœurs entretiennent avec dévouement.

SONY DSC

La petite église romane, à quelques minutes à pied du monastère, dans le jour déclinant.

SONY DSC

Une plante inconnue qui pousse dans le potager.

SONY DSC

La vigne vierge qui est montée à l’assaut des poteaux électriques.

SONY DSC

Une belle mosaïque que mon amie et moi avons vue de nuit, avec un éclairage magnifique, juste avant de se coucher… De jour, elle est moins surprenante.

SONY DSC

Les cloches qui sonnent à toute volée (j’adore les cloches qui sonnent… mais je n’aime pas me faire sonner les cloches !)

SONY DSC

Le clocher:

SONY DSC

Juste derrière l’église, mon œil a été attiré par un superbe hortensia bleu… Et une jolie visiteuse est venue prendre la pose…

SONY DSC

Un cosmos orange, lui aussi visité par une abeille.

SONY DSC

Un cosmos dans son intimité. Avec les hortensias et les lys, ce sont mes fleurs préférées…

SONY DSC

 

J’ai aimé l’atmosphère propre au receuillement, me balader seule sans rien en tête, photographier à tout va, tout et n’importe quoi, dès 7h du matin !!! Même me lever tôt n’a pas été trop problématique !

Voili, voilà.