CLOM sur Calvin

En ce moment, je crée, un peu, mais je ne poste pas beaucoup (pour ne pas dire PAS DU TOUT !!!).

Il faut dire que j’ai l’esprit bien occupé par un cours universitaire en ligne dispensé par Coursera… Il s’agit d’un CLOM (Cours en ligne ouvert et massif, MOOC en anglais) ; on s’inscrit, on suit les cours vidéos dispensés par des professeurs d’université (ici, ce sont des profs de la fac de théologie de Genève, rien que ça), on lit, on fait les exercices et c’est vraiment passionnant (enfin, moi, ça me passionne…). Il y a aussi un forum qui permet d’échanger avec les profs et les autres étudiants (mais là, je manque de temps, donc je n’ai fait que me présenter)

Le thème de ce cours est Calvin, histoire et réception d’une réforme. C’est très accessible et très complet.

Ca permet de travailler à son rythme, dans des plages horaires qui nous conviennent… et sans avoir besoin de quelqu’un pour les enfants, ni de se lever aux aurores pour être à l’heure au cours. On a jusqu’au 2 décembre pour regarder toutes les séquences vidéos et faire tous les tests.

Protestinfo a fait deux billets sur le sujet, le 7 mars et le 25 octobre.

Si vous vous lancez, faites-moi signe, on pourrait échanger sur le sujet…

Voili, voilà pourquoi je suis beaucoup sur la toile mais pas beaucoup dans les créations.

3 réflexions au sujet de « CLOM sur Calvin »

  1. Cela me rappelle certains cours de fac et aussi ceux enseignés à certains de mes élèves ! Je comprends que tu trouves cela intéressant….ça l’est ! (bon, je sais, je ne suis pas objective !) Biz

    • Qu’enseignes-tu ?
      Je n’ai pas fait le choix de fréquenter la fac quand j’en avais l’âge, bien que j’étais déjà attirée par la théologie et me serais vue pasteure (tiens-toi bien que la conseillère d’orientation que j’ai rencontré en 3ème m’avait cherché toute la documentation… pour être bergère… elle n’avait jamais entendu parler des pasteurs et seulement vaguement du protestantisme… et quand je lui explique le truc, elle me dit que les prêtres ne peuvent pas être des femmes… passons…).
      Pour finir, j’ai mené ma barque autrement, j’ai quand même fait une formation théologique… et je travaille en Eglise. Je ne suis pas pasteure mais je pense que ma vocation n’était pas là.
      Et je m’occupe de nos 6 filles, ce qui n’est pas peu dire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.