Flamine

 

Déménagement… Tri drastique… Cartons… Démontage des meubles… Grand nettoyage de l’ancien appartement, pour que ce soit propre pour les prochains locataires… On embarque tout dans le camion, Papa prend le volant, les enfants et Maman s’installent dans la voiture, et hop, départ.

300 kilomètres.

Grand nettoyage du nouvel appartement (les anciens locataires ont manifestement omis de le faire !). Remontage des meubles (il manque toujours une vis sur le lit de quelqu’un alors qu’il y en a 6 de trop pour l’armoire du salon… et bien entendu, elles ne sont pas interchangeables !!!). Déballage… Repas sur le pouce. Draps propres sur les lits (mis dans un carton spécial). Et enfin, on met les enfants au lit.

– Bonne nuit Julien, bisous bisous.

– Bonne nuit Corentin, bisous bisous.

– Bonne nuit Flamine,
– hurlements…
– Calme-toi, je ne comprends rien.
– Je veux que tu vides mes cartons ce soir.
– C’est hors de question, Flamine, je suis, comme toi, fatiguée.
– Oui, mais je veux mes jouets.
– Tu les auras demain.
– Ma lampe à dessiner que m’a offerte Tante Béatrice.
– Tu l’auras demain.
– Le cheval Playmobil que m’a offert mon parrain.

– Tu l’auras demain.
– Ma dînette que ma classe m’a offerte pour mon départ.
– Tu l’auras demain.
– Mais Doudou veut prendre le thé avant de dormir.
– DOUDOU PRENDRA LE THE DEMAIN !!!
– Mais Doudou est dans un carton, alors moi, je ne dors pas sans lui !
– COMMENT CA, DOUDOU EST DANS UN CARTON ??? CHEEEEEEERRRI, VIENS VOIR, S’IL TE PLAIT.

Papa, épuisé lui aussi, arrive dans la chambre. Normalement, à cette heure-ci, il somnole, vautré sur le canapé devant la télé. Mais là, le canapé étant encombré et la télé pas encore installée, on l’attrape au vol !!

– N’as-tu pas mis le doudou de Flamine dans son sac à dos, comme convenu, avec son pyjama et sa brosse à dent ??

Papa rougit, Flamine pleure, Maman est au bord de la crise de nerf… Julien et Corentin, bien sûr, se pointent à leur tour, ameutés par le brouhaha. Il est 9 heures et demi, tout le monde est éreinté par la journée. Papa balbutie qu’il n’a pas retrouvé Doudou dans la chambre de Flamine quand il a démonté le lit. 

Flamine, calmée par l’arrivée de ses frères, explique posément qu’elle a elle-même mis Doudou dans un carton avec Patrick, un voisin venu aider au paquetage. Mais elle ne se souvient plus lequel. A 10 heures, il est trop tard pour téléphoner à Patrick.

– Puisque tout le monde est là, dit Maman, il ne reste qu’à vider les cartons de Flamine ce soir. Si on s’y met tous, dans une heure, c’est fait. Et avec un peu de chance, Doudou sera dans le premier carton.

Tout le monde se met au travail. Flamine reste dans son lit à barreaux, ça évite qu’elle ne touche à tout et qu’on ne lui marche dessus. Debout, elle donne des ordres : la dînette sur la petite table, les barbies dans la maison de poupée, les legos en bas de l’armoire… Papa s’énerve. Les garçons en profitent pour chahuter. Maman hurle. Le calme revient, on se remet au travail. Corentin râle. Papa crie. Julien suce son pouce. Flamine pleurniche. La famille est à bout. Enfin, les 7 cartons de Flamine sont vides. Il est 11 heures et demie. Et Doudou n’est pas là.

On sonne à la porte. Maman blêmit. A-t-elle crié trop fort ? Un des nouveaux voisins, qu’on ne connaît pas encore, vient-il déjà se plaindre de la cohabitation ? Papa, intrigué, va ouvrir. Personne. Il baisse les yeux et voit, sur le paillasson, le doudou de Flamine. Un grand éclat de rire retentit dans le couloir. C’est Patrick ! Doudou était resté devant le garage. Il sait que Flamine ne dort pas sans son horrible singe rapiécé. Il n’a pas pu joindre la famille dont la priorité n’a été ni d’installer le téléphone ni de charger les portables. Alors il s’est mis en route pour l’apporter.

Papa couche les enfants. Maman débarrasse le canapé pour que Patrick puisse y passer la nuit. Et tout le monde s’endort. Enfin.

Voili, voilà, une petite Flamine qui rejoindra une nouvelle cour de récré après cette bonne nuit de sommeil.

10 réflexions au sujet de « Flamine »

  1. Bonjour élève Gwendoline ! Ouh la mais c’est vrai qu’un déménagement ce ne sont pas des vacances et si une Flamine autoritaire en plus… et exigeante ! Mais voilà Patrick le bon Zorro, ouf de soulagement ! Sois la bienvenue Flamine à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m’dame JB 😉

  2. Encore une de tes petites histoires qui nous tiennent en haleine jusqu’au bout ! J’ai un vrai plaisir à te lire à chaque fois… Tu devrais publier pour des enfants, en tant qu’ancienne enseignante je m’y connais…
    Bises

  3. Hou la la……………………enfin elle dort, elle est pas de tout repos Flamine…mais quelel histoire adorable (j’espère pas tirée d’un fait réel) Bisessssssss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.