Gengoult

Gengoult… Quel prénom!!! Il ne sait guère qu’en faire; c’est la seule chose que sa mère lui ait donné… Il est né de père inconnu, et sa mère, dont la grossesse avait été difficile, lui a-t-on dit, est morte 2 jours après sa naissance d’une hémorragie subite. De ses origines, il ne sait rien. Pas de parents, pas de grands-parents à qui demander les détails… Sa mère était-elle une férue médiéviste, qui lui aurait donné un tel prénom en souvenir de ses études? Ou bien a-t-il été conçu à Toul, avec vue sur la cathédrale Saint-Gengoult? Jamais il ne saura.

Il a été adopté quand il avait quelques semaines, Jules et Antoinette l’ont désiré non pendant 9 mois, mais pendant des années. Ils ont voulu respecter sa mère décédée en ne changeant pas son prénom… Ils ont souffert avec Gengoult de ne pas pouvoir lui donner les réponses qu’il était légitimement en droit d’attendre.

Son enfance a été heureuse avec ses parents adoptifs. C’est à l’adolescence, tout bêtement lors de son premier contrôle médical tout seul, après avoir quitté son pédiatre, que tout a commencé à aller de travers. Il a fallu faire la fameuse anamnèse: savoir de quelles maladies avaient souffert ses ancêtres… Et là, ce fut le blanc, puis la crise de larmes. Antoinette avait toujours expliqué la situation aux autres médecins qu’il avait rencontrés, se chargeant de ce qui était trop lourd pour son petit oisillon. Mais là, Gengoult était seul… Seul pour expliquer d’où il venait, seul pour expliquer qui il était, seul face à son propre vide vertigineux…

Et ce jour-là, il a mieux compris un droit fondamental: le droit à une identité, à un prénom et un nom. Le nom dit la filiation, il dit non seulement qui l’on est, en complétant le prénom, mais il dit aussi et surtout d’où l’on vient. Il porte le seul nom qu’il aimerait porter, celui de Jules qui le tient lui-même de Grand-Père Paul… C’est avec fierté qu’il porte le nom de Roux, mais celui-ci ne dit pas d’où il vient; il dit seulement, et c’est finalement le plus important, qu’un couple l’a aimé et désiré tellement fort qu’ils ont fait, rien que pour lui, une place dans leur famille, et surtout, surtout dans leur cœur.

Voili, voilà, Jill, je compte sur toi pour que tout se passe bien à la cour de récré pour ce petit oisillon!

9 réflexions au sujet de « Gengoult »

  1. Bonjour élève Gwendoline, la vie a fat fort avec Gengoult, pas de père, décès de sa mère… heureusement qu’il y eut ses parents adoptifs qui l’on choyé comme le leur… certes cet « enfant » restera sans réponse pour ses ancêtres mais il a trouvé du bonheur de vivre tout de même chez Jules et Antoinette ! Sois le bienvenu à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m’dame JB 😉

  2. Tu as les mots pour décrire le sentiment d’impuissance de Gengoult face aux questions sans réponse sur son passé. Mais ton histoire a le mérite d’avoir fait réaliser à Gengoult que le plus important est d’avoir une famille et un nom, tout est à découvrir pour lui maintenant sur ses ancêtres rapportés !!!! Tu as une très belle plume !
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.