L’arbre sur l’île

Je partage avec vous une méditation que j’ai écrite ce matin…

« Il était une fois un pays qui n’était pas un pays avec des frontières et des pays voisins mais une île. Une île au milieu de la mer, si loin de tout que presque personne n’y allait jamais, sauf la famille qui y avait sa maison. C’était leur maison d’île, comme d’autres ont une maison de campagne.
Et sur cette île, il y avait du vent. Tout le temps. De la brise, des bourrasques, des tempêtes et même des ouragans.
A cause du vent qui soufflait tout le temps, les arbres ne pouvaient même pas pousser. Rien que de la végétation rase et rampante. Même pas de buissons ou d’arbustes.
Un jour, un oiseau épuisé arriva en vue de cette île. Il cherchait désespérément à se poser au milieu de l’immensité bleue. Il aperçut la terre de l’île et redoubla d’efforts pour y arriver vivant.
Il trouva refuge contre la maison d’île et se posa juste sous le toit. Toute la nuit, il dormit là, puis il reprit son chemin vers des cieux plus hospitaliers.
Cependant, il laissa trace de son passage en abandonnant juste à l’aplomb du toit la graine du fruit avalé la veille.
Cette graine poussa, devint un jeune arbre et grandit, tout contre la maison d’île.
La famille, émerveillée, observait mois après mois, puis année après année, l’arbre grandir.
Après 12 ans, l’arbre était aussi grand que la maison. Aussi grand, mais pas plus grand. Pas un rameau ne dépassait du toit.
L’arbre avait poussé à l’abri, mais ne pouvait pas pousser sans être protégé !
Eternel, si souvent nous voulons pousser nous-mêmes, tout seuls, comme des grands, nous croyant assez forts pour nous passer d’abri, de protection… et même assez forts pour nous passer de la seule protection qui nous soit essentielle, la Tienne.
Amen. »

Cette méditation m’a été inspirée par un arbre dont j’ai vu la photo sur Internet :

été :

hiver :

Je trouve surtout impressionnant l’hiver. Cet arbre n’a pas été taillé ; le vent casse tous les rameaux qui sortent de l’abri !

Voili, voilà, je vous souhaite une belle journée.

2 réflexions au sujet de « L’arbre sur l’île »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.