Petite histoire d’hiver

Eh bien, ça en fait du temps que je ne suis pas passée par ici… pour des raisons toute personnelles et profondes… bref…

Lundi soir, j’ai participé à un atelier d’écriture. C’était assez sympa…

Voici mon premier texte :

C’est durant l’hiver que le printemps est le plus doux.

Une tasse de thé chaud à la main, après une promenade dans le froid qui a rosi les joues et le bout du nez, on se tient au coin du feu crépitant et l’on contemple le jardin constellé de millions de flocons. On reconnaît dans l’arbuste givré le rosier qui donnera ses fleurs avec générosité, on guette les perce-neige, on contemple mésanges, pinsons et rouge-gorge qui se houspillent autour des graines.

On profite de la flemme du dimanche soir pour se calfeutrer dans la chaleur de son chez soi, à moins qu’on ait prévu une rencontre autour d’une fondue qui ravigote.

C’est durant l’hiver que le printemps est le plus doux…
parce qu’il n’est pas encore arrivé.

pixabay.com

Voili, voilà.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.